Histoire de la société

UNE FAMILLE D’AGRICULTEURS ET D’INGÉNIEURS

La famille Claydon cultive les terres argileuses du Suffolk, en Angleterre, depuis le début des années 1900.  Jeffrey et Frank Claydon se sont installés en 1970 et sont la troisième génération travaillant dans l’entreprise familiale E. T. Claydon & Sons.

Jeff Claydon réalisant la moisson

Le premier produit Claydon a été le Claydon Yield-o-Meter, inventé par Jeff en 1980.  La société Claydon Yield-o-Meter Limited a ensuite été créée en 1981.  Jeff avait pour ambition de créer un indicateur de rendement pouvant être monté sur presque toutes les moissonneuses-batteuses et qui permettrait de savoir précisément combien de tonnes la moissonneuse récoltait, à la place de la méthode traditionnelle de pont-bascule.

Cet appareil allait devenir le tout premier indicateur de rendement des céréales installé sur une moissonneuse-batteuse.

 

Jeff Claydon - agriculteur et PDG

Le suivi du rendement permettait d’analyser des données auparavant estimées.  Les agriculteurs pouvaient ainsi identifier plus facilement les cultures et variétés à haut rendement.  Ils savaient exactement quelle quantité de céréales avait été récoltée à une minute, une heure, un jour, un mois et une année donnés. Le succès du Yield-o-Meter a été tel que ce système a remporté une médaille d’argent de la Royal Agricultural Society of England (Société d’agriculture royale d’Angleterre) en 1995.   Cet appareil a été installé sur de nombreuses moissonneuses-batteuses (principalement des CLAAS) au Royaume-Uni et en Europe.

En 1995, l’entreprise Claydon Yield-o-Meter Ltd a lancé le Furrow Cracker (ouvreur de sillons) sur le marché britannique. Ce dispositif a été monté sur des centaines de charrues dans tout le Royaume-Uni.  Il transperçait les mottes fraîchement retournées jusqu’à 15 cm de profondeur dans des rangs de 5 cm, permettant ainsi aux intempéries de décomposer naturellement les mottes.

Le Yield-o-Meter - 1981

En 2003, Jeff a lancé le premier semoir à semis direct de Claydon, le V-Drill, qu’il avait inventé par nécessité.  En effet, les cours du blé avaient chuté et le coût des intrants et du labourage sur la ferme familiale ne cessait d’augmenter. L’exploitation agricole n’était plus viable.  Le V-Drill a fortement réduit le coût et le temps passé à l’implantation des cultures.

Il a été suivi du SR et du dernier semoir Hybrid.   Au fil des années, des machines de gestion du chaume et des rouleaux ont été mis au point et ajoutés à la gamme des semoirs, pour proposer une solution complète d’implantation des cultures.

Semis d’automne par Frank Claydon

Les machines Claydon sont mises au point dans une exploitation en activité, par des agriculteurs et pour des agriculteurs. Elles sont testées et éprouvées en conditions réelles avant d’être commercialisées.

La terre des Claydon n’a pas été labourée depuis 2002 et Franck Claydon sème environ 400 hectares à l’automne avec un seul semoir Claydon de 6 m et un seul tracteur.  À cela s’ajoutent 1 250 autres hectares semés sous contrat.

Zone de chargement du site de fabrication

Depuis 2003, Claydon est le leader européen du strip-till direct.  Les semoirs, herses à paille et bineuses inter-rang de l’entreprise sont désormais utilisés dans plus de 30 pays de par le monde, avec l’appui d’un réseau de distributeurs et de concessionnaires, et produits chez Claydon, dans le Suffolk.

Principale zone de livraison

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.